Lâcher le ca và venir

Sommeil & Vigilance

L’insomnie est une plainte qui concerne des difficultés d’endormissement, réveils intra-sommeil, réveils précoces, sensation de sommeil non récupérateur survenant au moins 3 fois par semaine depuis au moins 1 mois.

Conséquences : fatigue, irritabilité, baisse de la concentration et de la qualité de vie, problèmes de santé.
Paroles d’insomniaques :

  • Je dors mais je me sens rapidement fatigué(e), tendu(e).
  • J’appréhende l’heure du coucher. J’ai peur de ne pas dormir.
  • Impossible d’arrêter la machine à penser. Yeux de chouette ! ...

L’insomnie se manifeste donc 24 h/24.
Notre sommeil est en danger parce que nous nous sommes trop éloignés de nos besoins de base.

Un bon sommeil

Un Bon Sommeil, C’est Vital

Les TOCs

Lorsque nous dormons nous travaillons pour nous : nous régulons, évacuons plus que la journée, trions, mémorisons. Certaines hormones sont sécrétées pendant le sommeil.

Bien dormir associe quantité (6 à 9 h/nuit selon l’âge, l’individu...) et qualité de repos.

En duo avec une bonne hygiène du sommeil, la sophrologie permet de retrouver notre rythme naturel propre. Proposée par les spécialistes du sommeil, elle agit mieux que les médicaments.
Toutefois, ceux-ci peuvent être parfois employés (prescription médicale) «en béquille» pendant 2-3 semaines tout au plus (dépendance) pour rassurer et alléger le cercle vicieux de l’insomnie.

Hygiène du sommeil

Notre rythme veille-sommeil est réglé par notre horloge interne (glande pinéale) elle-même calée par différents éléments que vous favoriserez fortement en suivant ces conseils :

Ce qui ne dispose pas au sommeil
Les amis du sommeil

Ce qui ne dispose pas au sommeil

Les amis du sommeil

Trop de stress, changements, ruminationsEpisodes de calme surtout en fin de journée
Respiration
Habitudes de vie qui calent l'horloge interne
Pollution auditive et visuelleStop écrans au moins ½ h avant coucher
Bouchons d’oreille, calme à l’approche de la nuit
Obscurité diurne et inactivité le jourBouger et s’exposer à la lumière naturelle le jour
Sieste trop longue (+ de 20 mn)Sieste si nécessaire et adaptée
Rester dans son lit pdt l’insomnie (« il faut que je dorme »)Quitter son lit et sa chambre, passer à autre chose ne serait-ce que pdt 10-15 mn
Certains traitements: corticoïdes, bétabloquants, à visée neurologique, certains psychotropes et autresLire la notice du traitement
Sophrologie : augmentation des effets traitement donc baisse de la posologie. Dans certains cas, arrêt du traitement. Toujours sous surveillance médicale.
Travail posté, déplacements, décalages horairesTout ce qui concoure à caler l’horloge interne. Sommeil de jour.

"Dans la vie il n’y a pas de solution, il y a des forces en marche... Les solutions suivent"

- Antoine de Saint-Exupery

Un bon sommeil c'est vital

La sophrologie stimule vos forces qui vous amèneront à vos solutions.  Voir la bibliographie >

Les apports de la sophrologie

Le sommeil se prépare dès l’éveil

  • Exercices qui stimulent la vigilance, réchauffent la journée... puis calment, déchargent en journée et surtout  le soir (gestion du stress).
  • Petit ou gros dormeur, souple ou rigide, caractère soir ou matin
  • Sentir son corps (les portes du sommeil ...), s’écouter c’est connaitre ses besoins et y répondre.

Mieux capter ce qui vous convient et ce qui vous parasite, donc faire le tri et ne plus subir

Un test présent sur le site www.reseau-morphee.fr vous aidera à mieux connaitre le dormeur que vous êtes.

  • Stimulation des 5 sens : lien à l’environnement donc au rythme jour-nuit et plaisir du coucher (douce pesanteur...)
  • Gestion des émotions, ressentis du présent et du passé: l’insomnie réactionnelle devient rare et les réveils intra sommeil s’estompent
  • Esprit préoccupé, niveau d’éveil excessif (yeux de chouette, portes du sommeil non senties) : poser l’attention au présent, respirer le calme, image détente, lâcher le « ça va venir ».
Lâcher le ca và venir

On peut s’obliger à rester éveillé mais pas s’obliger à dormir.

  • Visualisation-programmation positive du sommeil qui rassure et conditionne avec bienveillance.

L’entrainement sophrologique est aussi adapté à:

  • L’apnée du sommeil : acceptation du masque, respiration
  • Syndrôme des jambes sans repos : exercice IRTER
  • Hypersomnie (narcolepsie, catalepsie) : gestion des émotions
  • Bruxisme (dents qui grincent) : trop de stress
  • Etats dépressifs, stress post traumatique, phobies, anxiété.
  • Sommeil malmené par le travail : travail posté, déplacements, décalages horaires.