En quoi le fait de sentir mon corps va m’aider à aller mieux ?

Vous serez plus conscient c’est-à-dire réceptif à ce qui est là (tensions musculaires ou améliorations, pensées, sentiments,…). Exemple : tiens, vous vous rendez compte que lorsque vous êtes soucieux vous avez tendance à retenir votre respiration (stress). De fait vous pouvez donc volontairement respirer plus profondément et sentir que certaines tensions musculaires relâchent (tiens c’était tendu là, je ne le sentais pas avant)et que vous êtes moins dans vos pensées ne serait-ce que quelques secondes au début.
Sans conscience de ce qui est là votre respiration serait restée courte donc phénomènes physiques et psychologiques pénibles omniprésents (impression que vos pensées négatives vous envahissent,…) : je subis, pas de sentiment d’efficacité personnelle.
Plus je développe la conscience de mon corps (connaissance de soi) plus je peux corriger, adapter, répondre moi-même à mes besoins maintenant sans être dans l’attente d’une aide extérieur (personne, médicament…). Plus je me connais, plus je sais ce qui est bon pour moi et ce qui ne l’est pas. AUTONOMIE !