Addiction puis libération

Généralités sur les addictions

Généralités sur les addictions

Une addiction – produit comporte trois faces

  • psychologique : émotions, ruminations, ...: consommation du produit ou acte (écran, sport, travail...)
  • physique : le manque se traduit par des tensions corporelles, douleurs, mauvais sommeil ou fatigue, augmentation ou baisse de l’appétit...
  • comportementale/ habitudes avec le produit ou l’acte : exemple, la cigarette indispensable après le repas pour prolonger un plaisir ou calmer une anxiété, pour se concentrer...
Généralités sur les addictions

Distinguer usage nocif (mauvais pour l’individu) et addiction.

L’usage nocif c’est la consommation répétée qui amène des conséquences corporelles (dans les heures qui suivent), psycho-affectives (conflits...) et/ou sociales pour le sujet et/ou son environnement. Aggravation des problèmes personnels, difficultés à remplir les obligations de la vie courante, gros soucis pour se passer du produit pendant plusieurs jours.
L’usage (crack, héroïne) ou usage nocif (alcool, cannabis,...) amène brutalement ou à moyen terme (femmes et adolescents) et long terme à la dépendance.

Dépendance psychique

La privation du produit ou comportement entraine une sensation de malaise, une plus ou moins grande irritabilité, une angoisse allant parfois jusqu’à la dépression. L’arrêt induit un temps d’adaptation avec bouleversement des habitudes, ressenti de vide, mal être que la consommation ou l’acte visait à dissimuler.

Dépendance physique

  • opiacés : douleurs...
  • alcool : tremblements...
  • benzodiazépines (anxiolytiques, somnifères) : ..., convulsions, ...

Comment savoir si je suis addict

S’abstenir (ne pas consommer le produit, ne pas faire l’acte) pendant au moins une semaine et observer ce qui se passe ou ce qui ne se passe pas.
Si c’est plutôt facile de passer à autre chose, si ça ne vous pèse pas : le produit ou l’acte est un plaisir ou une habitude donc pas une addiction.
Par contre, en cas d’angoisse, pensées ++, besoin d’un contrôle important pour se priver ou recourt à un autre produit ou acte (déplacement de l’addiction) : prendre un avis médical, addiction probable.
Pas de bien ou de mal à être addict. Le cheminement vers la guérison est dans l’accueil simple de l’addiction (pas ou plus de dénis) sans jugement honte ou culpabilité et décider ou non d’arrêter.

Ma place à vos côtés consistera à vous accueillir là où vous en êtes (c’est-à-dire motivation, doute ou autre) puis à vous accompagner avec mon expérience et les techniques sophrologiques (respiration, ancrage dans le présent, libération des tensions–émotions, visualisations , méditation) vers votre objectif (exemple : trouver la motivation) quel qu’il soit. Même si c’est pour le moment de continuer... mais avec moins de ressentis désagréables, tensions et plus d’acceptation de qui vous êtes, de tranquillité d’esprit.

Accompagnement très souvent en duo avec un professionnel de santé.

Depuis plus de 4 ans, intervenante auprès de l’association Alcool Assistance Loire qui soutient les personnes addicts et leur entourage.

Association addiction produits et comportements.